APPLICULTEUR
|
Take a break in the ruche
APPLICULTEUR
|
Take a break in the ruche

10 conseils pour réussir dans votre projet entrepreneurial

16 juin 2014 // AUTHOR: // CATEGORY: What if? , , // No Comments

L’idée de cet article m’est venu après la lecture d’un billet publié sur About.com. Il était écrit pour des étudiants qui se lancent dans l’aventure de la création entreprise tout en poursuivant leurs études. Mais, à la lecture de l’article, il m’a semblé évident qu’il s’appliquait parfaitement à tout salarié qui projette de créer sa propre activité. Il passe forcément par l’étape compliqué où il doit jongler entre ses deux activités.

Voici ces 10 conseils pour réussir (toutefois, sans garantie du rédacteur) :

1. Faites ce que vous aimez.
Toutes les entreprises qui réussissent ont un point commun : leurs créateurs aiment ce qu’ils font. Choisissez un projet d’entreprise qui s’aligne avec vos centres d’intérêt, peu importe ce qu’ils sont.
2. Sachez ce que vous voulez.
Êtes-vous prêt à quitter votre job actuel si l’entreprise prend son envol ? Ou envisagez-vous votre entreprise comme un projet parallèle ? Être capable de répondre à des questions comme celles-ci vous aidera à organiser votre temps et à vous fixer des priorités.
3. Soyez radical
A ce stade de votre projet, vos idées sont fraiches, originales et vous êtes plein d’énergie. N’ayez pas peur d’essayer quelque chose que personne n’a jamais fait, de créer un produit ou un service qui va secouer un marché existant.
4 Mais suivez les règles.
Être un jeune entrepreneur salarié ne vous dispense pas de l’enregistrement de votre entreprise, de la tenue des dossiers, ni de payer des impôts. Suivre ces règles simples maintenant vous permettra d’éviter des maux de tête plus tard à cause de soucis juridiques et administratifs. Et le statut d ‘auto-entrepreneur s’y prête bien. Pour le moment, en tout cas.
5. Gérez votre temps.
Gérer une entreprise tout en étant salarié est stressant et difficile. Pour vous aider dans cette tâche, utilisez des outils de planification et d’organisation (système de gestion en ligne de temps / projet, outils de partage de projets du type Google Drive et Dropbox / …).
6. Utiliser les ressources de l’entreprise qui vous emploie.
Être salarié n’est pas toujours un handicap dans l’entreprise. Parfois, il pourra être un avantage. Votre entreprise actuelle offre gratuitement les compétences de gens qui seraient heureux de partager leurs connaissances et leur expérience avec vous (collègues, partenaires, fournisseurs). Si vous ne vous mettez pas dans une situation périlleuse, faites-appel à eux !
7. Trouvez un mentor.
Faites-vous accompagner par un entrepreneur qui a lui-même déjà réussi et qui pourra être votre mentor. Il vous aidera à comprendre les risques et les défis de l’entreprise, offrira une caisse de résonance pour vos idées et pourra peut-être vous aider à trouver des investisseurs.
8. Exploiter les ressources en ligne.
Votre ordinateur vous permet de vous connecter à des centaines de ressources en ligne. Plongez-vous dans ces ressources : elles seront sources d’inspiration, elles vous aideront à diriger et à vous motiver.
9. Prenez soin de vous.
Indépendamment de la façon dont vous vous organisez et aussi enthousiaste que vous puissiez l’être, certains jours vous vous sentirez submergé. N’ayez pas peur de prendre du recul en appuyant sur « Pause » et en faisant quelque chose qui vous détend. Que ce soit du sport, une soirée entre amis ou un picnic en forêt, profitez des occasions de vous ressourcer.
10. Oubliez les réussites éclatantes.
Nous avons tous lu des histoires de milliardaires du Net. Elles vous ont fait rêver et, parfois, vous ont poussé à créer votre entreprise. Mais, attention : ces modèles de réussite peuvent également être démotivants pour vous. En ne voyant que les signes apparents de la réussite, vous pouvez vous dire que finalement, tout cela n’est pas pour vous et qu’il vaut mieux renoncer. Dans ces moments-là, dites-vous que tout comme vous, ils ont connu les nuits blanches, les coups de stress, l’envie de tout arrêter contre lesquels il a fallu lutter.

A cette liste – pleine de bon sens – j’ajouterais un 11ème conseil que les générations C et Y trouveront peut-être inutile, mais la création d’entreprise ne leur est pas réservée que je sache ! 😉

11. Launch early, Launch often.
Je vous invite à lire l’histoire de Blake Mycoskie, créateur de la marque de chaussures TOMS (One for One), qui illustre parfaitement que la chance sourit aux audacieux et aux Doers. Je ferais un papier prochainement sur les 5 leçons à retenir de cette aventure.

Prêts à vous lancer ? Give me an A! Give me a V! Give me an I! Give me an S!



Leave a reply

Your email address will not be published. Website Field Is Optional